Stratégie de contenu : 4 conseils faciles à mettre en place.

Helene Lena Edelgarde/ décembre 10, 2021/ CONSULTING, SOCIAL MEDIA/ 0 comments

Le temps, c’est de l’argent.

Le marketing de contenu est une activité chronophage, qui mobilise des ressources (les vôtres ou celles de votre entreprise), souvent avec une dynamique de retour sur investissement floue et lente.

Et pourtant, tous s’accordent à reconnaitre qu’il est bien essentiel au développement d’une activité pérenne.

Découvrez comment mettre en place une stratégie de contenu efficace et économique en temps et en argent. Des astuces pour reprendre le contrôle, améliorer vos actions et limiter votre temps de création pour une stratégie de contenu maitrisée et rentable.

Title - Stratégie de contenu _ 4 conseils facile à mettre en place pour améliorer votre marketing

N’attendez plus pour optimiser votre stratégie de contenu?! Ça commence maintenant.

Table of Content

Quatre étapes à mémoriser !

Une stratégie de contenu bien menée repose sur quatre étapes cruciales et complémentaires :

1/ Identifier son canal de diffusion principal et ses canaux secondaires

2/ Créer du contenu de qualité en quantité suffisante

3/ Bien distribuer son contenu

4/ Mesurer ses résultats et adapter

Nous allons détailler ensemble ces étapes.

Identifier son canal de diffusion principal et ses canaux secondaires

Une bonne stratégie de contenu c’est surtout faire les bons choix en amont. On va y passer du temps parce que c’est important !

Ce qui est essentiel quand on souhaite mettre en place une stratégie de contenu efficace, c’est d’oublier l’urgence de créer constamment et de se concentrer sur votre canal de diffusion principal ou « main hub » en anglais.

C’est-à-dire là où vous souhaitez construire la valeur pour votre activité. Le main hub va différer en fonction que vous soyez un distributeur de produits ou de services, en entreprise individuelle ou collective. C’est l’endroit principal où vous souhaitez que vos utilisateurs interagissent avec vos produits.

Identifier son canal de diffusion principal et ses canaux secondaires

Les canaux de diffusion secondaires, ou « secondary hubs » vont servir à élargir vos possibilités de toucher une audience et permettre de décupler la visibilité du contenu que vous diffusez sur votre canal principal.

Pas de panique, on explique…

Ça fonctionne un peu comme une ruche. En tant que hub principal, vous êtes la reine des abeilles, la source de vie, et les canaux secondaires sont là pour vous aider dans votre mission.

Ça fonctionne un peu comme une ruche

Chez Ohma, notre main hub est le site web. C’est là que j’ai décidé de centraliser la valeur ajoutée via du contenu riche et détaillé.

Les blogs posts répondent à des questions clients et servent de formation pour les personnes qui se lancent dans l’aventure avec moi qu’ils soient clients ou collaborateurs. Il y a un aspect éducationnel et informationnel qui me semble important. J’utilise LinkedIn, Instagram et Facebook par exemple comme canaux de diffusion secondaires. Le contenu est toujours de qualité, mais adapté à partir d’un sujet traité en profondeur dans le blog.

Pas de panique, on explique…

On va aborder quelques exemples pour que vous puissiez comprendre le principe et choisir ce qui convient le mieux pour votre business.

J’ai une entreprise collective sans point de vente

Toutes mes opérations se font en ligne. J’ai un shop e-commerce. C’est relativement simple, mon canal de diffusion principal est le site web où la transaction s’opère. Ici on pense à des géants comme Shein ou Amazon.

Un site e-commerce va par contre utiliser de nombreux canaux de diffusion secondaire en fonction de la niche marché et du public concerné par les produits.

J’ai une entreprise collective sans point de vente

J’ai une entreprise collective avec un ou plusieurs point de vente

Mon canal de diffusion principal est celui où mes clients passent le plus de temps, ou où sont le plus en contact avec le produit. Là où l’expérience client est la plus importante. Mon main hub, c’est mon magasin physique. C’est là que la transaction la plus importante se fait. C’est à cet endroit que l’utilisateur passe le plus de temps et est en contact avec le service. Dans cette configuration, le site web ou les réseaux sociaux sont un outil complémentaire du cycle de vente qu’il est intéressant de développer.

Mon exemple préféré est celui d’une entreprise comme Leroy Merlin qui a réussi à transposer son expérience client physique en magasin vers le digital. Le canal web est donc devenu complémentaire et partie intégrante du processus d’achat. On est vraiment sur une belle complémentarité de l’expérience client à la fois physique et digitale. Un bel exemple à suivre !

_ J’ai une entreprise collective avec un ou plusieurs point de vente

Je suis artisan ou entreprise individuelle

Bien que souvent le bouche à oreille soit la norme, de nombreux entrepreneurs se digitalisent et choisissent un réseau social comme canal de diffusion principal de leurs produits ou services.

L’interaction physique (ou en visio) est indispensable dans de nombreux cas à l’utilisation du service ou du produit.

En tant qu’artisan ou entreprise individuelle, le bouche-à-oreille n’est plus forcément suffisant dans l’ère digitale que nous vivons et il est essentiel de considérer la possibilité de développer un canal de diffusion digital principal. LinkedIn fonctionne très bien pour un entrepreneur en conseil ou en formation d’entreprise tandis qu’Instagram est la plateforme plébiscitée des professions créatives et artistiques.

Je suis artisan ou une entreprise individuelle

Dans cette configuration, le site ou les réseaux sociaux sont un outil d’aide à la vente et non pas une destination finale. Le site web est une étape supplémentaire qui guide un utilisateur dans sa décision d’achat. Un vrai outil de visibilité en plus. L’intérêt de multiplier les plateformes n’est pas forcément prouvé et les stratégies de diffusions d’entreprises individuelles sont à gérer au cas par cas.

Quelques notions à emporter avec soi

Un canal de distribution principal digital est préférablement un support dont vous êtes le propriétaire. Autrement dit, votre site web. N’oubliez pas que si l’on peut effectivement utiliser Facebook ; Instagram, Linkedin ou encore TikTok, vous êtes locataires d’espaces sur ces plateformes et le contenu déposé n’est plus votre propriété. De plus, vous avez très peu de marge de manœuvre et de retour concernant les interactions avec votre contenu en comparaison avec un site web. J’ai clairement un parti pris sur la question. Maintenant je connais aussi énormément d’entreprises individuelles qui se lancent via Instagram ou LinkedIn avec beaucoup de réussite.

Bien qu’un site web ait de loin ma préférence pour les entrepreneurs individuels ou entreprises collectives en tant que plateforme de diffusion principale, il n’est pas indispensable à bien des activités au démarrage. On peut très bien utiliser Instagram et Facebook qui proposent des fonctionnalités de paiement et même de prise de rendez-vous.

Maintenant que ce point est couvert et que vous savez quel est le modèle qui convient le mieux à votre activité, nous passons à l’étape deux d’une belle stratégie de contenu économique en temps et en argent : la création de qualité et en quantité suffisante.

Créer du contenu de qualité en quantité suffisante

L’objectif : on fait plus de likes avec moins de contenu !

Résistez à l’urgence du tout nouveau tout beau.

Un réseau social existe parce que ses utilisateurs y créent du contenu et interagissent. Bien que l’engagement prenne beaucoup plus d’importance pour les algorithmes ces dernières années, la pression continuelle de créer et poster du contenu exclusif et en grande quantité est énorme.

Si vous êtes une grande entreprise avec des budget phénoménaux et une équipe au complet (ce qui arrive rarement, rassurez-vous), vous pouvez envisager une stratégie de contenu qui égale en volume et en variété celles des médias nationaux et internationaux. Et même là, ce n’est pas certain que vous soyez en train d’utiliser vos ressources le plus efficacement possible.

Ce qui compte c’est l’impact !

En effet, depuis quelques années, le ROI ou retour sur investissement est plus important que le volume de publications. En bref, une publication par semaine de qualité et bien pensée peut avoir beaucoup plus d’impact que deux publications par jour. Ce qui compte c’est l’impact !

Your audience is only one of the numerous factors of success

Bien distribuer son contenu

Maintenant que vous avez identifié votre main hub et que votre publication est prête il faut distribuer votre contenu.

Le main hub sert de port d’attache tandis que les canaux de distribution secondaire viennent compléter ou soutenir les efforts marketing réalisés sur le canal principal.

Créez le suspense comme Agatha Christie

Apprenez à créer le suspense comme un vrai expert des médias. Prenez modèle sur les journalistes ou les publicistes. Utilisez des formules qui font sens avec votre audience et le contexte dans lequel vous évoluez.

Your audience is only one of the numerous factors of success (2)

Votre pièce principale de contenu est diffusée sur votre main hub. C’est votre plateforme principale et c’est la destination de votre audience. Il important de diffuser sur les canaux secondaires des morceaux de votre pièce originale pour donner envie à votre audience de lire la suite ou de consulter les caractéristiques de votre produit.

Par exemple, une agence de voyage proposant des visites de la ville de Nice peut utiliser comme canal de diffusion secondaire, un compte Instagram. Sans dévoiler l’ensemble de ses connaissances, les publications peuvent sublimer les monuments de la ville de Nice, raconter des anecdotes historiques, mais encore inviter les utilisateurs à s’arrêter dans un restaurant Niçois. On met en valeur sans dévoiler l’ensemble des informations qui seront à retrouver sur le site web de l’agence par exemple. C’est une illustration d’une stratégie marketing locale sur la ville de Nice.

Adapter votre contenu à vos plateformes

En jargon marketing, on appelle cela « repurpose your content » ou en français reconvertir votre contenu. C’est-à-dire adapter votre contenu distribué sur votre canal d’acquisition principal « main hub » pour d’autre canaux de distribution.

En diffusant des parties de votre contenu d’article de blog par exemple en adaptant le texte et les images à la plateforme qui sert de canal secondaire, vous réutilisez du travail déjà fourni.

Prenez par exemple un blog poste sur la botanique qui va répertorier les fleurs à planter dans son jardin au mois de mars. Le blog post est excellent, écrit pour une jardinerie en ligne. Il présente de nombreuses catégories de fleurs et des conseils d’experts pour les entretenir. Le site web est votre canal de diffusion principal. Les réseaux sociaux sont donc secondaires. A partir de ce blog post, vous avez autant de publications possible que de catégories de fleurs. En effet chacune peut être l’objet d’une publication individuelle sur Instagram, Facebook ou encore une vidéo.

C’est comme ça qu’en partant d’une seule publication vous démultipliez les possibilités.

Mesurer ses résultats et s’adapter

Vous créez du contenu qualitatif que votre audience à envie de lire. Bravo!

Si une publication à bien fonctionné, réutilisez là !

Faites comme Martine

Martine va à la plage, à la montagne, aux sports d’hiver. Mais surtout, Martine réutilise une formule qui a fait ses preuves pour son audience !

Your audience is only one of the numerous factors of success (3)

Faites comme Martine. Trouvez un concept qui fonctionne dans votre niche, un sujet qui est central à la vente ou l’utilisation de votre produit et déclinez autour avec des approches différentes.

Par exemple, supposons que « Martine à la plage » soit un succès, les lecteurs l’adorent et il est de loin le meilleur livre vendu par l’auteur. « Martine à la plage » est donc un contenu qui éveille l’intérêt des lecteurs et donc acheteurs du produit. Il est donc tout naturel de continuer à leur faire plaisir et de décliner avec de nouvelles pièces de contenu dans le même thème « Martine construit un château de sable » « Martine trouve un trésor pirate » « Martine fait du kayac »

J’espère que ces quelques astuces pour mettre en place une stratégie de contenu efficace vous ont éclairés. Nous avons préparé ce contenu avec passion et beaucoup de plaisir. Merci pour votre attention et surtout n’hésitez pas à revenir vers nous pour toute question et partage.

Les experts Marketing d’Ohma sur Nice ont eu le plaisir de préparer et mettre en image ce contenu qui nous l’espérons réponds à vos attentes. L’équipe marketing de Nice est à votre disposition pour vous accompagner dans la mise en place d’une stratégie de contenu. Nous sommes implantés localement pour accompagner les projets et les personnes qui nous vibrer. N’hésitez pas, nous sommes à votre écoute pour améliorer votre communication.

Contactez notre agence Marketing sur Nice en suivant ce lien.

Pour en savoir plus sur la création de contenu vous pouvez consulter la rubrique dédiée au contenu digital ou celle dédiée à la stratégie de communication.

Merci pour votre attention et pour votre soutien.

Helene Lena Edelgarde
Instagram Contact
Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.